dans /

Peco Peco : les astuces pour devenir un bon bluffeur !

Un bluffeur sachant bluffer…

Tout le monde vous le dira : il y a les bons et les mauvais bluffeurs. Le mauvais bluffeur, c’est à lui de jouer… Il bluffe ! Le bon bluffeur, c’est à lui de jouer… Il bluffe ! Mais c’est un bon bluffeur ! À PECO PECO, les mauvais bluffeurs ne font pas de vieux os. Alors si vous voulez en être un bon, suivez le guide !

Au commencement

La toute première version du jeu ne permettait pas d’accuser les autres joueurs de bluffer. Cela voulait-il dire que l’on pouvait ne pas jouer de carte sans prendre de risque ? C’est plus compliqué que cela…
Si tout le monde prétend ne pas pouvoir jouer, le dernier joueur à avoir posé une carte remporte la manche. Du coup, avant de bluffer, vous devez bien évaluer les joueurs qu’il y a entre vous et l’actuel prétendant à la victoire. Plus il y en a et plus ils ont de cartes en main et plus vous pouvez vous permettre de bluffer !
Bien sûr, certains essaieront de bluffer alors que ce n’est même pas à eux de jouer ! Ils vous supplieront de jouer une carte en prétendant ne pas pouvoir le faire eux-mêmes. Libre à vous de les croire ou de ne pas jouer, prenant ainsi le risque de donner la victoire à un adversaire.

À table !

Les premières versions du jeu ne se jouaient qu’en une seule manche. Les cartes Nourriture furent introduites pour lier les parties entre elles et apporter un peu de diversité. Elles apportent également quelques éléments de réflexion au moment de choisir si l’on doit bluffer ou non.
Un joueur remporte la partie s’il dispose d’une carte Nourriture de chaque type. Il faut donc vous méfier des adversaires qui pourraient gagner de cette façon grâce à l’enjeu en cours. Bluffer dans ces conditions pourrait s’avérer bien trop risqué ! À l’opposé, si le dernier joueur à avoir posé une carte n’a gagné aucune manche pour l’instant, lui laisser la victoire en bluffant un peu trop aura moins de conséquences…
Surveillez également un adversaire disposant d’un enjeu avec sablier « en cours de validation ». Une victoire de sa part lui rapporterait deux cartes d’un coup !

Tous les coups sont permis !

La décision de rajouter des règles spéciales à certaines cartes Animal est arrivée assez vite pendant le développement du jeu. Outre le fait qu’elles apportent du fun en cours de partie, elles jouent aussi un rôle quand il s’agit de choisir entre bluffer ou jouer une carte.
Si vous avez beaucoup de cartes spéciales en main, bluffer vous expose au risque de perdre une carte vraiment utile et, pire, d’en donner une à votre adversaire. Il faut peut-être mieux jouer une carte et bénéficier de son effet que de prendre le risque de tout perdre. Surtout si cet effet vous permet de piocher une carte ou de faire défausser un adversaire.

Connaissez votre ennemi

Avant de bluffer, regardez bien le nombre de cartes que possède le prochain joueur. S’il en a peu, prendra-t-il vraiment le risque de perdre une carte de plus en vous accusant ? Au contraire, s’il en a beaucoup, il aura peut-être l’accusation facile, ne risquant pas grand-chose au final s’il se trompe.
Si savoir bluffer est essentiel pour gagner à PECO PECO, savoir accuser est encore plus important. Relisez les conseils précédents et mettez-vous à la place du joueur qui vient de dire qu’il ne pouvait pas jouer. Quels sont les facteurs qui pourraient l’inciter à bluffer ? Quels sont ceux qui l’en dissuaderaient ? Pesez le pour et le contre avant de porter votre accusation !

Voilà pour ces quelques conseils de jeu qui vous aideront, je l’espère, à bluffer et contre-bluffer ! Mais la théorie ne vaut rien face à la pratique. Le mieux étant encore de vous entraîner, qu’attendez-vous pour jouer ?

 


C’est tout pour le moment. Bon jeu !

Peco Peco est un jeu de Frédéric Morard, illustré par Olivier Fagnère.